jeudi 30 janvier 2014

Le petit ange au sommet de l'arbre de Noël

On l'aura compris, le cinquième numéro de Parlez-moi d'Amour est là, tout près, sur le point de sortir incessamment sous peu et avec un solide retard. Je vous sens d'ici trépigner d'impatience. En avant-première et rien que pour quelques privilégiés, je daigne publier ici ma propre participation à ce merveilleux fanzine. Vulgarité et humour douteux vont suivre, mais c'est pas ma faute, j'aime pas Noël.

Click here for English translation






jeudi 23 janvier 2014

Cinéphilie

Grande nouvelle pour le septième art : Parlez-moi d'Amour sort son premier clip promotionnel. Vous pouvez le voir ici, en qualité parfaitement dégueulasse grâce au lecteur de Blogger, ou plutôt aller le visionner directement sur Vimeo. Pour ma part, je ne m'en lasse pas, tout dans ce film respire le professionnalisme, depuis le jeu d'acteur jusqu'au choix des costumes, en passant par la réalisation irréprochable.

Click here for English translation



lundi 20 janvier 2014

GIF moche encore, teasing grossier toujours

Le cinquième numéro de Parlez-moi d'Amour est enfin sur le point de sortir ! Avec un peu de retard, l'honnêteté m'oblige à l'admettre, puisque ce numéro sera consacré aux atroces fêtes de fin d'année, mais tout ça n'a aucune importance.

Click here for English translation
Hebergeur d'image
Raffinement exquis et pectoraux galbés

jeudi 16 janvier 2014

Kozlonogy

Quand je vous disais qu'en ce moment mon esprit est envahi par des contes russes, je ne vous mentais pas, ma presse vient d'en cracher un autre. Et en couleurs en plus, ou plutôt en une seule couleur, mais c'est déjà assez rare pour qu'on puisse le noter. Bienvenue à Kozlonogy, celui-aux-pieds-de-chèvre, apparemment il est content d'être là.

Click here for English translation





mardi 14 janvier 2014

Baba Yaga

Je reviens vers mon blog en cette froide nuit d'hiver, dehors il fait un temps dégueulasse et je n'arrive pas à dormir alors je grave des contes russes, ça me rappelle quand j'étais gosse. Sous vos yeux ébahis : la Baba Yaga dans son mortier volant, avec son pilon, sa jambe d'os, sa hutte à pattes de poulet et son balai de bouleau. Charmante demoiselle.

Click here for English translation